Agglomération Côte Basque Adour

Conseil Départemental

5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 14:04

Notre quotidien régional est particulièrement sensible à la vie et au devenir de la Salle Quintaou, et cela ne peut que ravir ceux qui ont porté ce lieu pendant 5 ans contre vents et marée.
Le 8 Juin dernier, Sud-Ouest donnait la parole à la Scène Nationale, ravie que cette salle lui permette d’accueillir à Anglet sur la saison 20 000 spectateurs sur les 43 000 qu’elle revendique. Et de promettre qu’il y aura encore plus de spectacles à Anglet l’an prochain, histoire de mieux profiter des 800 places mises à sa disposition pour faire du chiffre et espérer augmenter ses abonnés …

Mais qu’en est-il du renouvellement éventuel de la convention entre la ville d’Anglet et la Scène Nationale votée lors du CM du 25 septembre 2014, et qui s'appliquait du 1er septembre 2014 au 30 Juin 2015. C’était une convention « transitoire »…
Et qu’en est-il du bilan d'exécution, inscrit dans les clauses de cette convention, et qui devait être fait par la Ville et la Scène Nationale au plus tard au 1er juin. A-t'il été effectué? Pourquoi n'a-t'il pas été communiqué aux élus? Nous exigeons aujourd’hui la transparence sur les chiffres de la salle après une saison complète.

Comment a été préparée la saison 2015-2016, dont nous venons de découvrir la programmation? Un programme publié alors qu’on ne sait pas si la Ville d’Anglet renouvelle sa convention avec la Scène Nationale, caduque au 30 Juin. Un programme où l’on constate que la partie Théâtre a disparu de Quintaou, puisque la saison 2015-2016 ne propose qu’une seule pièce de théâtre dans la grande salle ! Le « Théâtre Quintaou » - ainsi renommé par l’adjoint à la culture M.Barrate ! - se voit donc désormais accueillir presque exclusivement des spectacles de danse et de musique. Quelle déception par rapport au projet initial qui a justifié la construction de cette salle de spectacle : offrir une programmation riche, diversifiée, abordable pour tous, au travers d’une politique culturelle de qualité, originale, au service des associations et de tous les angloys…

Car, qu’ont à faire les contribuables angloys de la course à la rentabilité de la Scène Nationale ? Est-ce une saison culturelle complète que la Scène Nationale propose aux angloys, ou une simple succession de grandes affiches qui remplissent à coup sûr…Des spectacles que les 800 premiers abonnés des premières saisons culturelles angloyes ne peuvent plus s’offrir.

Rappelons nous le passé et la campagne municipale…Cette Salle Quintaou inutile, trop grande, mal conçue, que M.Olive vouait aux gémonies, contre laquelle il n’avait pas de mots assez durs, la voilà devenue son jouet, avec lequel il parade en l’offrant à qui veut l’utiliser.
Le piéton d’Anglet du 18 Juin pousse même « les organisateurs de festivals » (il faut lire sans doute « la Ville de Bayonne »…) à l’humilité…en regardant son succès ?
Mais cette salle, qui l’a voulue ? Qui l’a réalisée ? Qui disait le besoin des associations culturelles angloyes d’avoir un lieu d’expression ? Sans doute pas Mr Olive.
Pourtant la preuve est faite aujourd’hui. C’est plus de 30 000 spectateurs qui sont venus assister aux spectacles des compagnies amateurs, des collèges, des écoles. La salle explose devant la demande associative et c’est ce que nous attendions.
Cette salle était un besoin, le besoin d’une culture en famille. C’est aussi une réussite technique, désormais professionnellement reconnue.
Dommage qu’elle ne soit pas utilisée pour construire une véritable saison culturelle angloye, complète, accessible à tous, ouverte à toutes les formes d’expression artistique.

M.Olive continue à s’empêtrer dans les promesses que lui avait arrachées son futur adjoint à la Culture. Il se rend compte, nous l’espérons, de l’erreur qu’il a faite en l’écoutant. Mais il n’a toujours pas décidé par qui et comment son « Théâtre » serait géré. Comment imaginer sous traiter 180 dates municipales par an à un prestataire. Ce n’est pas la mission de la Scène Nationale. Ou combien cela coûtera-t-il ?

Alors le maire, ne sachant plus à qui se fier, agite le hochet de la concertation sur un futur schéma culturel qui remplacera l’existant…rédigé il y a 3 ans seulement…. Toujours aussi dogmatique, Il en parle avec les conseils de quartiers, mais surtout pas avec les élus. Il lance sur la piste un cabinet conseil parisien qui sonde actuellement quelques angloys, pour savoir s’ils sont satisfaits de ce que leur ont vendu Mr Olive et la Scène Nationale depuis Septembre dernier. Et pas un mot dans le questionnaire sur les cultures régionales. C’est vrai…ils sont parisiens…
Que d’argent perdu ! Que de temps perdu !

Et pendant ce temps là, le personnel municipal de la salle est dans l’incertitude.

Les élus d’opposition PS et Verts attendent avec impatience le prochain article de Sud-Ouest pour en savoir plus.

Le groupe d’opposition « Anglet l’Avenir Avec Vous »
Guy MONDORGE - Sandrine DERVILLE - Georges DAUBAGNA - Sandra PEREIRA

Partager cet article

Repost 0