Agglomération Côte Basque Adour

Conseil Départemental

5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 13:49

Tout au long de la campagne électorale de 2014, Mr Olive et son équipe n’ont pas cessé de déguiser la vérité et de tromper les angloys.
Leur objectif était de faire peur, et ils ont réussi. Ils ont été élus sur des caricatures
Mais 18 mois plus tard, l’heure est au premier bilan de leur mandat et la vérité apparaît.

Pour se faire élire, Mr Olive nous accusait d’avoir surendetté la ville, d’avoir saigné les angloys en augmentant leurs impôts, de laisser une situation catastrophique. C’était faux.
Et nous savions et nous disions que les recettes de la ville permettaient un remboursement rapide de notre dette, et que les remboursements de TVA payée sur les importants investissements que nous avions réalisés en 6 ans allaient se faire en 2014 et 2015 .

Dès Juin 2014, lors du débat sur le CA 2013 , constat de l’action de notre dernière année pleine de mandat, je pouvais déclarer depuis les bancs de l’opposition :

« Comme vous l’aurez tous noté, il s’agit d’un excellent CA, dégageant un autofinancement brut de fonctionnement de 11,4 Millions d’€, un excédent de fonctionnement de plus de 10 Millions d’€, permettant une épargne nette de plus de 7,5 Millions d’€ , après remboursement de la couverture annuelle des emprunts ainsi que des remboursements anticipés de certains d’entre eux. »
Nous aurons ainsi clôturé 6 années d’investissements exceptionnels au profit de la ville d’Anglet et de ses citoyens ( plus de 100 M€, des réalisations majeures (réhabilitation de la patinoire, réalisation de la place de la Bécasse, extension de la Maison pour tous, mise en place de la maison de l’Enfance et de la jeunesse, création de 2 festivals de spectacle vivant, édification de la Salle Quintaou, financement de plus de 1000 logements sociaux etc, etc…) en limitant au maximum le besoin d’emprunts et sans que cela ne grève notre capacité de remboursement»

On était loin des arguments catastrophistes colportés par Mr Olive pendant sa campagne.

Puis vint le CA 2014, constat d’exécution de notre budget prévisionnel 2014, de 3 mois de notre gestion et des 9 mois de mise en place de la municipalité Olive. Nous pouvions alors enfoncer le clou car nous avions les preuves que ce que nous avions dit aux angloys en Mars 2014 était vrai.
Je pouvais déclarer lors de la discussion de ce CA :

« Vous dégagez 10, 7 Millions d’€ d’excédent de fonctionnement pour l’exercice 2014, vous engrangez 2,9 millions d’€ du fonds de compensation TVA, vous récupérez 4 Millions d’€ de subventions diverses liées à nos investissements (Salle Quintaou, Maison de l’Enfance, Aménagement littoral Sud),
Malgré le catastrophique abandon du projet d’écoquartier du Maharin, vous bénéficiez d’une rentrée fiscale inespérée : 1,9 million d’€ pour les droits de mutation correspondant à la vente du centre commercial BAB2.
Vous n’avez rien eu à reverser au titre de la loi SRU, grâce à la politique volontariste de construction de logements sociaux de l’équipe précédente.
Et vous avez pu ainsi rembourser par anticipation 3,5 millions d’€ d’emprunt.
Vous nous dites même que les intérêts de la dette baissent de 3,5% et que , je vous cite, « grâce à un autofinancement élevé et à une dette contenue, la ville affiche un ratio de désendettement faible de 2,85 ans. »

Alors, qui disait la vérité en Mars 2014 ? »


Aujourd’hui Mr Olive reconnait que notre ville est l’une des moins endettées du Sud Ouest, qu’il a d’importantes marges de manœuvre. Mais qu’en fait-il ?
Lui qui se plaint sans cesse du désengagement financier de l’Etat a même perçu en 2014 plus de 600 000€ supplémentaires par rapport à ce qu’il avait affiché dans son budget prévisionnel pour 2015. Mais qu’en fait-il ?

Il n’en fait rien, il n’investit plus. Si, il rembourse par anticipation une partie de nos emprunts, comme nous avions prévu de le faire, et il n’empruntera rien en 2015, contrairement à ce qu’il avait inscrit au budget primitif.
Il fait des gorges chaudes sur les écrans TV , fier d’avoir investi 40 000€ sur des videoprojecteurs dans les écoles, en disant qu’il ne fait pas les choses pour avoir son nom écrit quelque part….Une feinte modestie et un scud bien maladroit et irrespectueux pour ses prédécesseurs, car rien ne l’empêche de porter de réels projets structurants et de ne pas y inscrire son nom, si cela choque sa modestie…


18 mois de municipalité Olive, c’est 18 mois d’immobilisme et d’austérité budgétaire.
Lui qui nous accusait d’avoir saigné les contribuables angloys (+7% en 6 ans, moins que l’inflation…), il aurait pu baisser les taux d’imposition. Non, il a choisi , comme nous avions dit que nous le ferions, de geler les taux , car il sait très bien que le simple accroissement du nombre d’habitants et de logements lui assurera chaque année +3% de rentrée de taxe d’habitation et +2% de rentrée en taxes foncières.
Alors il aurait pu profiter de la bonne situation financière de la ville pour relancer l’investissement local au service des angloys. Il ne l’a pas fait non plus.
Nous assistons à un saupoudrage de subventions
Le Maire préfère dire à qui veut l’entendre qu’il ne touche à rien, qu’il empruntera demain …mais pour quels projets … ?
Et demain il nous dira qu’il ne peut plus réaliser de projets ou même emprunter car l’Etat l’étrangle. Mr Olive fait de la politique sur le dos des angloys. L’important pour lui et ses amis, ce n’est plus de construire pour demain. L’important c’est de se faire réélire.
Et pour cela il faut faire le moins possible tout en communiquant le plus possible.

Où en sont les promesses de piscine, d’acquisition de terrains pour le logement accessible, d’extension de l’Hôtel de ville… ? Et la maison des Cultures régionales dont nous avions pratiquement bouclé le cahier des charges avec les associations basques et gasconnes et dont nous étions prêts à lancer l’étude architecturale ? Repoussés aux calendes grecques … ?
Par contre rien n’est négligé en terme d’image et de communication : instrumentalisation des Conseils de Quartiers, événementiel, démagogie et populisme.

Partager cet article

Repost 0