Agglomération Côte Basque Adour

Conseil Départemental

25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 22:10

L'association Aci Gasconha d'Anglet a tenu son assemblée générale 2016. Une association toujours aussi active dans la défense de la culture et des traditions gasconnes dans notre ville et dans le Bas Adour.
L'adjoint à la Culture JM Barate y assistait. Il a été très fier d'annoncer dans son discours une avancée vers la création d'une classe bilingue gascon français à Anglet par le lancement d'une enquête d'intérêt auprès des parents en Avril.
Je lui ai donc exprimé publiquement que le meilleur moyen d'enterrer le projet était de lancer une enquête, les 2 précédentes ayant permis à l'Education Nationale de s'abriter derrière un nombre trop faible de demandes pour ne pas ouvrir de classe.
Il y a 2 ans, alors que j'étais en charge de la culture pour la ville d'Anglet et pour le département 64 , l'inspecteur départemental était prêt à franchir le pas et à ouvrir cette classe. Il était conscient qu'avec 5 classes bilingues basque-français sur la ville, un déséquilibre trop important entre ces 2 cultures régionales s'était instauré.

Bien sûr l'heure est aux suppressions de postes et à la concentration maximale d'élèves par classe. Dans ce contexte, seule la pression politique du Maire et du Conseil Départemental auprès de l'Education Nationale permettra cette ouverture sans condition préalable.
Et je suis certain que cette classe se remplira facilement dès son ouverture. Toponymie angloye et mémoire vivante familiale seront des moteurs de sensibilisation pour les jeunes parents qui se rappelleront très vite que la devise de leur ville est "Ma e Pignada per m'ayda"
.

Quelle place pour la langue et la culture gasconne à Anglet?

Par contre, le maire d'Anglet fait à la langue et à la culture gasconne un méchant croche-patte en abandonnant le projet de Maison des cultures régionales de la municipalité précédente. C'était un vrai projet culturel mené par la ville en concertation avec les associations basques et gasconnes de la ville et les Instituts Culturels basque et occitan.
Sous le prétexte d'avoir des locaux disponibles dans une école qu'il ferme, il se contente de proposer des locaux à ces associations.
En faisant un chantage à la fermeture annoncée de l'Ostau Gascon de Baroja, il cherche à convaincre les dirigeants d'Aci Gasconha qu'il n'y a pas d'autre solution que d'accepter ses propositions.
Quant aux associations basques, qui n'avaient pas de lieu de regroupement, elles semblent prêtes à accepter le deal. Un peu est toujours mieux que rien....


Mais il n'y a plus aucun projet culturel dans cette offre bâtimentaire. Rien pour faciliter l'accès à la diffusion de spectacle vivant dans ces 2 langues, rien pour faciliter la proximité avec les lieux culturels de la ville, rien pour rapprocher cette maison des cultures des lieux fréquentés par les enfants et les jeunes.
Tout juste quelques salles pour cloîtrer nos cultures régionales au fond d'une impasse où ne passent que les habitants des résidences voisines.

J'espère que les porteurs culturels basques et gascons d'Anglet se rendront rapidement compte de la vacuité et de l'électoralisme de l'offre qui leur est faite.
Ce n'est pas parce que nos cultures régionales sont minoritaires qu'elles méritent d'être minorées.
"Lo qui tèn la lenga tèn la clau" a dit un jour Frédéric Mistral. Celui qui tient la langue tient la clé. Et ceux qui tiennent la clé de cette maison des cultures régionales parlent gascon ou basque.

Partager cet article

Repost 0