Agglomération Côte Basque Adour

Conseil Départemental

1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 06:14

Pour le Maire d'Anglet, tout est bon pour communiquer.
Grandes annonces, petits effets. C'est aujourd'hui le cas avec le lancement d'un "dispositif" pour les jeunes de 13 à 25 ans.

Seule susceptible de concerner tous les jeunes angloys, une mesure de réduction tarifaire pour l'accès de ces jeunes aux équipements sportifs. 20 000 € de manque à gagner estimé pour la ville. Le prix à payer pour faire le buzz.

Toutes les autres mesures , ne concerneront que de petits groupes de 5 à 10 jeunes, "ciblés" comme cela a été annoncé par le maire lui même.
Mais avec de grands mots pour les décrire, pratiquement aucun budget supplémentaire pour les réaliser, quand ces mesures ne sont simplement pas déjà en place depuis de nombreuses années mais juste rebaptisées ou relookées.

Une politique d'enfumage médiatique, que j'ai dénoncée au nom des élus du groupe "Anglet l'Avenir avec vous, en Conseil Municipal du 30 Mai 2017.
Et pour bien enfoncer le clou, le Maire nous a annoncé une conférence de presse sur le sujet !
Mieux vaut en sourire...

Voici le texte de mon intervention:

 

M. le Maire, Chers collègues,

 

Comment ne pourrait-on pas se réjouir de la mise en place d’un dispositif en faveur des jeunes 13/25 ans. ?
Comment ne pourrait-on pas apprécier à leur juste valeur ces mots magiques : Insertion, Responsabilisation, Epanouissement. ?
Bien grincheux serait celui qui ne s’enthousiasmerait pas d’un plan d’action municipal destiné à améliorer le quotidien de tous les jeunes angloys de cette tranche d’âge.

Mais les mots restent des mots lorsqu’ils ne sont que des éléments de communication. Et lorsqu’on analyse la compilation d’actionnettes qui composent ce dispositif, quand on regarde le niveau des budgets nouveaux annoncés consacrés à ce dispositif, on se prend à avoir des doutes sérieux sur l’engagement politique réel de votre majorité

Vous nous dites que « l’Acte fondateur » de la politique jeunesse de la commune est le dispositif Insertion et Citoyenneté voté en Décembre 2014, intégrant 18 jeunes en service civique, 5 en contrat d’apprentissage et 5 en contrat d’avenir.
Acte fondateur ou simple coup médiatique. Pour faire oublier qu’il y avait avant vous une politique jeunesse assumée au quotidien par la ville, sans tapage mais avec efficacité.


Car est -ce une véritable mise en place d’une politique jeunesse novatrice que de se contenter de décliner localement des dispositifs nationaux largement financés et impulsés par l’Etat, et qui permettent aux communes ou aux associations de bénéficier d’une main d’œuvre à bas coût pour améliorer le service aux usagers des services publics municipaux.
Si ce service civique, utile à la fois à ces jeunes et à la ville, est un tremplin pour eux comme le voulait le législateur, il n’est en rien une spécificité angloye.

Lorsqu’on intègre que ce service civique, mesure votée il y a 2 ans et demi, représente plus de la moitié du budget annoncé pour votre dispositif, et qu’il ne concerne que 28 jeunes sur les 2000 angloys de cette tranche d’âge, on mesure mieux l’artifice de communication que nous impose à nouveau cette délibération .

En fait ce ne sont que 33 600€ et 4 actions qui constituent réellement la nouveauté de cette délibération (Et d’ailleurs fallait –il une délibération publique pour acter de simples actions internes à un service dont nous avons voté le budget global en décembre dernier)

L’une , pour près de 20 000€ , un montant très estimatif qui reste à vérifier, serait destinée à permettre au 13/25 ans de pouvoir accéder aux équipements sportifs municipaux avec des tarifs réduits. Pourquoi pas. Mais cela permettra-t-il à des jeunes qui en étaient exclus par leurs conditions économiques d’ accéder plus facilement à des équipement souvent déjà saturés , comme en particulier la piscine ? Ou cela ne profitera-t-il qu’un peu plus qu’à ceux qui les fréquentaient déjà ?

7200 € pour le transport gratuit des jeunes travailleurs touchant moins de 800 € par mois. Pourquoi pas. Mais combien de jeunes angloys ceci va-t-il concerner ? La délibération ne le dit pas.

2000 € pour des bourses projets jeunes. J’avoue être resté un peu dubitatif sur les conditions présentées en commission. Et là aussi, combien de jeunes concernés.

Quant à l’aide au passage du permis de conduire pour les jeunes travaillant à la Mairie, on n’est là que dans la logique de l’aide interne qu’ont de tout temps appliqué les administrations à leurs nouveaux recrutés. Tant mieux si la Mairie d’Anglet en suit le chemin.

L’ensemble des autres mesurettes ne coûte rien à la ville. Car c’étaient des actions déjà menées par des associations comme AGIR ou par les clubs sportifs de la ville. Que le Service jeunesse de la Ville soit dans une boucle vertueuse pour piloter les jeunes dans ces méandres, c’était dans le temps le rôle du BIJ .
Vous utilisez, Monsieur le Maire, une délibération municipale pour faire un toilettage sémantique d’actions en cours, qu’elles aient porté dans le temps le nom de Rock School, ou de Bureau Information Jeunesse, ou de Sport J, et j’en passe.
Sachez simplement que beaucoup d’angloys n’en sont pas dupes.

Vous considérez que la remise de la carte d’électeur au cours d’une cérémonie, certes courue et populaire à en croire sa première édition, a sa place dans cette délibération. Loin de nous l’idée de dénier à cette cérémonie sa valeur de moment citoyen.
Mais son inclusion dans cet inventaire à la Prévert qui fera, n’en doutons pas , le contenu de plusieurs pages du magazine municipal , ne peut que nous confirmer l’objectif essentiellement médiatique de cette délibération, que nous voterons pourtant, tellement elle nous paraît politiquement insignifiante.

 

Partager cet article

Repost 0